Côte Basque Getaria   Orio   Zarautz   Aia   Zumaia
cas 
eus 
eng 
fra 
Coté Basquefr.costavasca.org

La culture du cidre

Depuis des centaines d’années, le cidre est la base de notre alimentation et nous lui devons une grande partie de notre culture. Tout en Euskal Herria le prouve, écrivains, contrats, toponymies, etc., le cidre compte des milliers d’années. Les pommiers couvrent nos terres depuis très longtemps et les institutions y ont veillé ainsi qu’au cidre avec beaucoup de soin et de dévotion. Les règles des Fueros et celles de certains villages montrent la peine encourue pour avoir coupé un pommier : la pendaison.

Dans l’histoire d’Euskal Herria, à l’âge d’or, indéniablement associé à la mer, le cidre était la seule boisson des marins et de toute l’industrie de terre. Le cidre était la boisson consommée sur les bateaux basques qui pêchaient la morue et la baleine dans le nord de l’Atlantique et qui plus tard, suivirent la route des Amériques. Chaque marin en buvait de deux à trois litres par jour. Grâce au cidre, les marins basques ne craignaient pas le terrible scorbut. Ces bateaux faisaient aussi le commerce de fer de grand renom et rapportaient de l’étranger, les matières nécessaires. Sans le cidre, l’âge d’or d’Euskal Herria au niveau industriel, commercial et social du XVI-XVII siècle n’aurait pas été possible. Les caserios furent créés dans le but de combler cet énorme besoin de cidre. Les pressoirs des caserios gothiques étaient d’énormes machines à faire du cidre.

Notre climat permet au pommier de bien se développer et hormis le cidre, il nous donne d’autres produits tel que le jus, la compote, ... Les pommes aujourd’hui comme par le passé, sont un grand potentiel.

Le déclin de l’âge d’or d’Euskal Herria, fut aussi celui de la production de cidre et du soin massif des pommiers. Mais petit à petit, le secteur des cidreries reprend de l’activité, grâce à une démarche, un effort qui vise à rendre à cette boisson, si longtemps enracinée, sa place au rang des habitudes. Au cours des dernières années, de grands progrès ont été réalisés pour récupérer les variétés de pommes locales, à la recherche de la qualité du produit.

Il ne faut pas oublier qu’en buvant du cidre, nous ne buvons pas une simple boisson rafraichissante, mais la boisson qui fait partie de notre culture et de l’histoire de notre peuple et qui n’est pas uniquement liée aux caserios mais aussi à la mer et la ville.

Voir la liste des cidreries

Nous utilisons des cookies et des tiers, pour l'analyse de la navigation des utilisateurs. Si vous continuer à naviguer, considérez que vous acceptez l'utilisation. Vous pouvez modifier les paramètres ou obtenir plus d'informations ici.